vendredi, 15 décembre 2017

.

.

show17LES AMIS DU LIVRE DE MELUN

Association Loi de 1901

41 rue Hélène Boucher

77350 LE MEE-SUR-SEINE

 

show3

Administration :

Top Panel

logo-amis-du-livre-de-melun

Les écrivains de Seine et Marne...

Jehan de Brie

JEHAN DE BRIE est né en 1349 à VILLIERS SUR ROGNON près de Coulommiers, il fit ses premières armes à la Ferme de Nolongues et fût ensuite affecté à la

garde des moutons à MESSY. Introduit par son maître, Mathieu de Ponmalain, auprès de Charles  V , celui-ci lui commanda en 1379 un " Traité de l'Estat Science et pratique de l'art de la bergerie ", ainsi naquit " Le Bon Berger ", cet ouvrage n'est pas seulement un livre de recettes et de médecine préventive mais l'art du berger lui-même.

 

Jacques AMYOT

Jacques AMYOT nait à MELUN en 1513 au numéro 46 de la rue St Aspais où une plaque signale sa présence.Il traduit " Les Vies Parallèles " de Plutarque en 1559 puis " Les Oeuvres Morales " en 1572, il fût l'un des grands réformateurs de la langue française au 16ème siècle, et Montaigne dans ses essais ( ...114) ) écrivait: " Je donne avecques raison, ce me semble, la palme à Jacques Amyot sur touts nos escrivains françois " Une Rue, une Place et un Lycée portent son nom à Melun

 

 

Jacques-Bénigne BOSSUET

Jacques-Bénigne BOSSUET " L'AIGLE DE MEAUX " est né à Dijon mais arrive à MEAUX en 1681 , il y mourut en 1704. Il est connu pour les 5 oraisons funèbres qu'il prononça en créant un nouveau genre, il écrivit également " L'Histoire des variations des Églises Protestantes " en 1688, et "Maximes et réflexions sur la comédie". Un musée Bossuet se visite à MEAUX.

 

MOLIÈRE

MOLIERE protégé de Fouquet, vécut et écrivit pour la grande Fête du 17 Août 1661 à VAUX LE VICOMTE " Les Fâcheux " présenté pour la première fois en présence de LouisXIV.Il avait déjà présenté à Vaux en Juillet 1661 " L'École des Maris " et en Octobre 1660 " Sganarelle " et " L'Étourdi ". LA FONTAINE également protégé de Nicolas Fouquet, présent à la Fête , la décrit avec précision dans " Le Songe de Vaux ", ce songe est une œuvre bien conventionnelle, où toutefois le futur fabuliste fait déjà " parler les poissons qui peuplent les pièces d'eau du Château " ! il fût néanmoins courageux et fidèle en implorant le Roi dans son " Élégie aux nymphes de Vaux " devenue en 1671 " L'Élégie à Fouquet " , il habita MAGNY St LOUP, fût pensionnaire à JUILLY et c'est dans la côte de MONTAGLAUST qu'il inventa "Le Coche et la Mouche ".

 

Pierre de RONSARD

Pierre de RONSARD fût Prieur de MAREUIL LES MEAUX et ses Poèmes inspirés de la Marne datent de cette époque.Il aimait surtout à se perdre dans la nature et dans les champs " à humer l'air, à voir les belles prées, à contempler les collines pamprées "Ces récits sont une pièce de son " Bocages " en 1554, repris dans son " Gayetez " de 1584.

 

Honoré de BALZAC

Honoré de BALZAC dont les parents demeurèrent à VILLEPARISIS de 1819 à 1826 (plaque au 54 rue Jean-Jaurès) fit de longs séjours au Château de la Bouleaunière (commune de GREZ SUR LOING ) où il était l'hôte ( et l'amant !) de Madame de Berny de vingt ans son ainée, il l'immortalisa d'ailleurs sous les traits de Mme de Mortsauf dans " Le Lys dans la Vallée " il y écrivit entre autres en 1831 " Ursule Mirouet "dont il situa l'action à NEMOURS et " Pierrette " dont l'action se passe à PROVINS.

 

Victor CHERBULIEZ

Victor CHERBULIEZ vécut longtemps au "PIERREUX" hameau situé entre COMBS LA VILLE et QUINCY où il mourut en1899 et fût inhumé au cimetière de Combs La Ville, mais c'est à FONTAINEBLEAU qu'il rédigea à la Maison Launoy (actuellement 37 boulevard des Maréchaux), un célèbre morceau de la littérature française " La Prière sur l'Acropole "et il dépeint avec esprit et gentillesse les Briards qu'il fréquentait dans " La Ferme du Choquard " en 1882.

 

Pierre MAC-ORLAN

Pierre MAC-ORLAN ( Pierre Dumarchey) est né en 1882 mais il n'arrive à ST CYR SUR MORIN qu'après la guerre de 14-18, il se donne ce nom invraisemblable de MAC-ORLAN en souvenir d'une grand-mère écossaise complètement inventée ! Son frère, légionnaire, lui a sans doute raconté des aventures et des paysages que l'on retrouvera dans ses œuvres " Quai des Brumes " en 1927 et " La Bandera " en 1931 . L'ex Auberge de l'Oeuf Dur où il se rendait fréquemment avec ses amis a conservé sa façade d'époque, et la maison (au hameau de l'ARCHET), où il vécut jusqu'en 1970, se visite.

 

Joris-Karl HUYSMANS

Joris-Karl HUYSMANS demeurait au Château de Lourps (Commune de LONGUEVILLE) que l'on retrouve parfaitement décrit dans " En Route ", il y écrivit en 1884 " A Rebours " et en1886 " En Rade ".

 

Stéphane MALLARME

Stéphane MALLARME le plus célèbre habitant de VALVINS est inhumé au cimetière de SAMOREAU, dans sa maison transformée aujourd'hui en Musée, le "Poéte Impressionniste" comme l'appelait Victor Hugo, écrivit la plupart de ses œuvres dont " Le Coup de Dés " et " Divagations " qui permet une approche plus aisée de son écriture.

 

Katherine MANSFIELD

Katherine MANSFIELD, néo-zélandaise, arrive à 33 ans au Prieuré des Basses Loges à AVON, elle y vivra les dernières années de sa vie :1922-1923. Elle n'y a pas écrit d'œuvres majeures, " Le Vent Souffle, L'Aloès, " ainsi que ses nouvelles les plus connues : Sur la Baie, La Garden Partie et La Maison de Poupée furent écrites avant son arrivée à Avon.Elle est enterrée au cimetière d'Avon où une rue porte son nom et en Forêt de Fontainebleau qu'elle aimait particulièrement, un Sentier, une Roche et un Carrefour ont été dédiés à sa mémoire en 1975 par " Les Amis de la Forêt de Fontainebleau "

 

MILOSZ

MILOSZ, né en Lituanie en 1877, arrive à FONTAINEBLEAU en 1926, il s'installa d'abord à l'Hôtel de L'Aigle Noir puis acheta une petite maison dans la rue Royale. Considéré comme l'un des plus grand poète de langue française, mais très solitaire en marge des courants poétiques de son époque, il découvrit, comme Mallarmé à Valvins, le massif Bellifontain. Les deux poètes si différents y vivront l'étape finale de leur vie, leurs sépultures ne sont par hasard, séparées que de 4kms. La tombe de Milosz au cimetière de Fontainebleau se trouve à quelques mètres de l'entrée principale, à l'ombre d'une branche d'aubépine.Une épitaphe est gravée sur sa tombe : " O.V.de L. MILOSZ - Poète et Métaphysicien - Premier représentant de la Lituanie en France "Milosz a laissé son nom à une place de la ville de FONTAINEBLEAU et le nom d'un plat au restaurant de l'Aigle Noir où il descendait avant de s'installer dans cette ville. Fasciné par les oiseaux il transporta souvent en train depuis Paris des valises remplies de graines et installa un nourrissoir dans le parc du Château.Un matin de 1939, son valet le trouva dans sa chambre écroulé sur le sol près de la cage ouverte de ses canaris.Tous les ans ,au mois de Juin, les membres de l'association " Les Amis de Milosz " et un représentant de l'Ambassade de Lituanie se retrouvent pour fleurir sa tombe et écouter la lecture de poèmes. Seghers n'hésite pas à surnommer ce poète : "Milosz aux oiseaux" tout comme Oscar Wilde l'avait appelé "Milosz la Poésie".

 

Léon BLOY

Léon BLOY né en 1846 séjourna à LAGNY de 1901 à 1904 d'abord au 9 rue St Laurent puis au 27 rue de Noisiel. Déçu, ruiné, désespéré, il vitupère contre la veulerie, l'hypocrisie, la médiocrité, le mercantilisme de la population d'une modeste ville de province dans " Quatre ans de captivité à Cochons-sur-Marne ", il écrivit également " L'Invendable " dans lequel Lagny est ravagé !

 

Abbé de Voisenon

de VOISENON (Claude Henri de Fuzée, abbé), né au château de Voisenon (1708-1775). De santé fragile, il fût destiné à l'état ecclésiastique, mais ne se décida que tard à entrer dans les ordres (1739) comme vicaire général de son parent l'évêque de Boulogne, Monseigneur Henriot dont il refusa la succession. Son esprit était fort goûté dans les salons et sa vie légère et facile en fait le modèle des abbés mondains du XVIIIe Siécle. VOLTAIRE qui le protégeait l'appelait son " cher Greluchon". Il a composé des poésies galantes, des contes licencieux et diverses oeuvres dramatiques dont la plus appréciée fût une comédie jouée aux Italiens "La Coquette fixée" en 1746. Il fût élu membre de l'Académie Française en 1762.

Mais il ne faudrait pas oublier :

 

Marcel ARLAND

à Brinville (St SAUVEUR SUR ÉCOLE)

 

André BILLY

à BARBIZON et FONTAINEBLEAU

 

Georges COURTELINE

à MEAUX

 

Paul FORT

à MORTCERF et RECLOSES

 

Anatole FRANCE

à Brolles (BOIS LE ROI)

 

Louis MICHELIN

à PROVINS

 

George SAND

à RUBELLES et au PLESSIS-PIQUART

 

Alain PEYREFITTE

à PROVINS

 

Pierre MIQUEL

à PONTCARRE

 

François CAVANNA

à CHAUMES

 

André COMTE-SPONVILLE

à MORET-SUR-LOING

.

 

bandeau-agenda-du-livre-ancien

.

 

bandeau-77livres